Vous êtes ici :

« Tchater » avec des adolescents

Ateliers

Par Frédéric De Baillencourt

Animé par Jean-François Chazerans

Rapporteur Edmond Bizard  et Isabelle Guérineau

Publié en ligne le 31 août 2006

Résumé : Les différents supports d’écrits proposés sur le site de Kazibao (tchates, forums, articles) ont des effets spécifiques sur la langue. Le débat, au-delà des questions d’écriture, porte sur les relations entre les participants, le rôle des animateurs, et les questions d’anonymat et d’identité.

Sommaire

Kazibao.net est le site communautaire leader des jeunes francophones. L’accès est gratuit. Le site a enregistré depuis la fin de l’année 99 une progression des inscriptions atteignant 250 000 inscrits en 2001, et les répartitions sont les suivantes : 40% garçons, 60% filles ; 72% adozone – 12/18ans, 22% kid zone – 8/11 ans, 6% minizone, à partir de 4 ans ; 67% Français, 18% Québécois, 8% Belges et Suisses, 7% autres. Les ressources financières proviennent en partie du sponsoring et de la publicité (quelques-uns des partenaires : alapage.com, animalissimo, Bouygues Télécom, cdandco, cyber press, Gaumont Buenavista International, Tedinours, Mon Quotidien, PackarBell, Realgarden).

Kazibao se présente comme LE point de rencontre des jeunes sur Internet, gratuit, sécurisé et animé. Il propose en effet des tchates encadrées et des tchates libres, ainsi que des forums. Le contenu éditorial de Kazibao est en grande partie créé par les enfants eux-mêmes, bien que les animateurs sélectionnent et modèrent ce contenu. Les animateurs se chargent aussi de faire respecter la nétiquette, acceptée avant toute inscription, et possèdent les outils pour expulser en direct d’éventuels perturbateurs, reprendre l’historique des échanges et interdire définitivement l’accès aux indésirables. Les exemples évoqués dans cet atelier concernent les adolescents d’environ 14 ans et sont extraits de tchates, de forums, d’articles et d’ e-mails.

Cette communication en temps réel, à interlocuteur(s) multiple(s) ou  « en privé » produit les effets suivants sur la langue : absence totale d’accentuation, suppression des lettres muettes, abréviations françaises (DSL : désolé), abréviations anglaises (LOL laughing out loud), diminution du nombre de verbes, notification d’intention par smileys, étirements, etc., modifications phonétiques (zentille, Oki !), utilisation des majuscules pour insister, répétitions pour se faire remarquer (alors que des règles précises les proscrivent !), création de « styles »  pour se démarquer.

Image1

Image2

Image3

Image4

La communication est différée, les interlocuteurs multiples et les messages modérés par les adultes. Le langage présente des points communs avec celui des tchates, mais on observe un plus grand nombre de verbes et une ponctuation plus élaborée.

Exemples :

  • De: abeillemarie7 - Date: 2002-05-29
    Sujet: heille mr.fefou, che message est à ton intéret (pis aux autres làlà!)
    :
    MR'FOU T'Y R'VNU! lol dsl, les gens de kazi on mis mon message en étude pour une période d'exactement 2 s'maine ½ fak ça donne cha! j'te dit entouka... on tit tu faite des coupures? j'itait po là j'peux pas chavoar... mesemble y'a moins de monde, moins d'activités... ça fait videuh... pfouuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuu... fait chaud :P z'haïs l'été... la jupe du collège nous cole au derrière quant on s'lèvent de d'sus nos banc asteur... pis les gars sont plusse dégoulinants... (dans le mauvais sens, pis ça c'est la moitié hein!) le reste sont tutes beaux ;) surtout qui t'y zoue au foot! heille on a gagner contre les nimals! (HOUYOU!) vive la victoire personnelle j'te dit! chu la seule à po être une armoire à glace practiquement là :P les autres sont tute foul ben planter ;) mwa chu juste la titeuh quart arrière... téka, le quart arrière des nimals était pas ben ben détendu mesemble =P y'était disons préoccuper... y'arrêtait pas d'nous cheker :))) s't'ai kool pareil, j'l'ai r'vu v'la 2 jours... est smat en calineuh :D s'appelle patrick en premier ;P pis le football c'pas son fort qui dit... (mon oeuil on menait juste par 3pts...) anyway... z'va vous laisser j'ai foul patente à faire...

  • De: kyara2 - Date: 2002-05-26
    Sujet:G EU TROOP PEURRRRR MAIS CT GENIAL!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    Coucou a tousss!!! Lundi g passée ma journée au club pour m'entrainer pour mon futur concours et je montais un trotteur français de 6 ans, « Cooper »....HYPER NERVEUXXXXXXXXXXXX mais je l'm kan meme... Il saute en + trop bien!!! Don au début tout s'est bien passé, et Phillipe m'a alors préparé un petit parcours d'échauffement (surtout pour la mémoire) avec des petites barres... Seulement lorsque ke g mis cooper au petit galop, il a commencé a s'emballer et partir à fond dans la grande carriere.... J'ai essayé de l'arreter mais c'était vraiment impossible... Et c'est à ce moment là que j'ai vu qu'il s'approchait du plus gros oxer du club, bleu-blanc -rouge.... Il est arrivé a fond dessus et l'a saute!!!!!!!!!!!! Ma jambe s'est alors coincée sous la selle et mon poignet à taper la barre... G eu trop peur car ma bombe qui était mal attaché est partie... je me suis tennue de toutes mes forces à l'encoloure de cooper et heureusement il a commençé a s'arrêter... J'ai un énorme hématome au poignet et à la jambe...!!!!!!!!! Malgré tout ça je me dis qu'il y a + de peur ke de mal et je garderai en souvenir mon petit cooper ki ma fait sauté le + gros oxer jusque là... Merçi mon grand!!!!! Kyaraa

Dans plusieurs rubriques (livres, cinéma, jeux vidéo), les kazinautes proposent des articles, modérés sur le fond et la forme par des adultes. Dans les articles édités, la construction des phrases est beaucoup plus élaborée, les accents réapparaissent, et les fautes d’orthographe diminuent.

  • Rubrique : Au coin de tes mots
    « Les misérable » de Victor Hugo par lyris (14 ans)
    Résumé : c'est l'histoire d'un galerien nomé jean valjen qui a passé 19 de sa vie au bagne au départ un homme aux alure mauvaise qui au fil du temps va devenir un homme respectable et va apprendre de nouveaux sentiments grace fantine, cosette, etc... . et sera jusqu'a sa mort pourchassé pas javert
    Avis : c'est un roman merveilleux il montre qu'un homme même mauvais peut changer. on ayant eu le pardon de mr bienvenue et grace a l'argenterie qu'il lui a été offert il devient maire d'une ville. mais il montre aussi l'injustice des gens et ceux qui feront tout pour le rabaisser, comme javert. Et même en devenant respectable il se fait tuer et c'est la ou on se demande ou est la justice.

  • Rubrique : Cinebao
    « Astérix et Obélix : Mission Cléopatre » par karole.b (13 ans)
    L'histoire :  César ( Alain Chabat ) séjourne au palais de Cléopatre ( Monica Belluci ) en Egypte . Lors d'une discussion plutôt animée à props de leurs peuples respectifs Cléopatre propose à César de lui montrer que son peuple est le plus « grand » en lui faisant construire en 3 mois un palais plus vaste , somptueux ...que tous ceux qu'il possède . César accepte le pari . Cléopatre demande son aide à Numérobis ( Jamel ) un jeune architecte assez original . Mais Amonbofis ( Gérad Darmon ) , l'architecte officiel de Cléopatre , est bien décidé à faire tout ce qu'il pourra afin d'empécher Numérobis de mener à bien ce projet . Numérobis parviendra-il à construire un si sublime palais en 3 mois sans l'aide des irréductibles (mais aussi irrésistibles ) gaulois ? C'est très simple : on rit du début jusu'à la fin en passant par tous les gags/clins d'oeil comme l'hommage d'Axtérix à Claude François , les retards dans le bâtiment ... En clair cette super production mérite vraiment le coup d'oeil !

  • Rubrique : Jeux Vidéo
    « 1080 snowboarding? par firstbirdfire (14 ans – Canada)
    Description du jeu : Cest un jeu de snowboarding ( planche a neige ). On jou a deux personne .On fais descourse dans de différent endroits. Les graphique sont quand meme bon . Tu peut aussi fair des championnat de fin de saison . Ceci est pour les meilleur . Ce jeux est tres actif . On doit pas faire d'erreur car cestcommeune défaite. On beaucoup de choix pour notre personnage et encore plus pour notre snowboarding.
    Mon avis : J'ai aprécier ce jeux . Il est tres difficile pour des personne qui commence a jouer .Mais cest tres amusant quand meme . Ce jeux , a mon avis ,est pour toute les ages . Il n'y pas de violence pour les jeunes.

Adressés aux animateurs (GamesMaster, CineMaster …), les e-mails présentent un langage quasi-identique à celui des tchates, avec, certaines fois, des tentatives maladroites d’utilisation de formules « soutenues ».

  • Message de yopal1 (11 ans)
    Pkoi G pas gagné de pts Ka$?
    Bououuuuuuuuuououououhhhhhhhhhh!!!...
    Sniiiiiffff!!!!!!C nul! Ca me fait de la peine!

  • Message de lebigboss100 (11 ans)
    salu sava toi moi ouai  bon ben je vein te dommender plus de jeu se serer sinpas salu

  • Message de karl5 (16 ans)
    Bonjour cher Monsieur,
    J'ai fait beaucoup d'éffort dans les jeux solo. Je ne s'est si vous donner des points quand il y a des gens qu'il essaie de réussir! J'espère bien que oui parce que j'ai mis tout mon tent libre que j'avais. Je n'y pas fait de gros score parce que j'ai beaucoup de difféculté. J'ai jouer en moyenne une fois a tout vos joue solo. Si vous vouler aller le voire mon nom est karl5.Jaimerais avoir une réponse vite svp.Merci

  • Message de arielle14 (12 ans)
    je me disais comment on deviend acteur j'aimerai l'etre mais je n'ai que 11ans.mercie de me contacter.

  • Message de luciole69 (15 ans)
    Hello ! Je viens passer un p'tit coup de gueule ! fo bien de tps en tps meme si kazi est genial !
    En fait, je vous avais envoyé une critique de 8 femmes qui me paraissait pas tro mal ecrite ! Des reflexions censées, des critiques qui changent du genre « c genial c super c cool »
    Or vous avez selectionné une autre critique de 8 femmes hyper courte où la fille dit : « je n'ai pas grand chose à dire... »
    Alors franchement c à decourager de se faire chier à ecrire des trucs recherchés ! moi aussi je peux dire : ouais g vu asterix c genial tres drole super, jamel est cool !
    ptetre quelle sra selectionné ! alors dslé ms franchement comment vous selectionner les articles ! vous tirez au sort ?
    J'esêre que vous me repondrez !
    sinon la rubrique est geniala !
    tchao !

En conclusion, il est à noter que les abonnés de Kazibao poursuivent leur communication en dehors du site. Ils sont nombreux à s’échanger des mails, à se téléphoner, voire à utiliser des systèmes de messagerie instantanée (IRC, MSN), ou à se retrouver sur d’autres chats que les tchates de Kazibao. Ils essaient d’aller plus loin ensemble. Ils sont sans arrêt avec des outils de communication multiples et souvent redondants. Ils cherchent à être en contact permanent.

La recherche d’identité et de reconnaissance par le groupe semblent être au cœur des préoccupations des Kazinautes. La création d’un ou plusieurs « pseudos » est la première étape. Ils y glissent leurs centres d’intérêt, les noms de leurs idoles, leur âge … Certains créent même des pseudos d’accord ou de protestation, qu’ils utilisent comme préfixe à tous leurs propos. Par l’utilisation systématique de certaines abréviations, constructions phonétiques ou ponctuations, certains se créent un « style », afin d’être reconnus au premier coup d’œil. Les remarques entre Kazinautes concernant l’orthographe ou la grammaire sont extrêmement rares, chacun semble se satisfaire du langage de l’autre, et même souvent s’en inspire…

Le rôle de ControlMaster consiste à faire que les choses se passent bien ! En ce qui concerne la drogue, l'argent ou le sexe, le plus souvent, on écarte tout de suite. Par exemple, celui qui arrive en disant " je veux un privé chaud", on l'amortit tout de suite : « tu risques d'être refroidi ». Ça calme, surtout si cette première phrase a été envoyée pour se donner un genre. Donc, on intervient à partir du moment où c'est clairement pornographique. On tient beaucoup à montrer qu'il y a une présence d'adultes et qu'on n'est pas dupes.

Dans toutes les tchates, il y a un bouton SOS qui permet à l'adulte d'intervenir, le cas échéant. On a une fonction « tais-toi » et si un internaute embête quelqu'un dans une tchate, celui-ci va cliquer sur « tais-toi » et il ne l'embêtera plus ; si 5 enfants cliquent sur « tais-toi » à propos d'une même personne, celle-ci est expulsée automatiquement. Il y a plein de petites règles comme ça ; c'est comme une cour de récréation, il s'y passe les mêmes choses et il faut que les choses se passent à peu près bien. Si un enfant passe son temps à embêter les autres, fait avorter tous les débuts de débat par exemple, à ce moment-là, on essaie de limiter, par un échange de mails.

Il est extrêmement rare qu'on intervienne sur ce qui s'est dit en privé. Si un enfant a un problème, il clique sur le bouton SOS et il remplit un formulaire en disant quel est son problème. Quand le ControlMaster intervient, ce n'est pas une envolée de moineaux : il y en a un qui salue le ControlMaster et les autres continuent en privé. Quand l'animatrice qui a l'habitude de faire des débats avec eux se connecte, s'il y en a un qui a un problème, en général, il va discuter avec elle en privé.

Dans une tchate, tout est disséqué et imbriqué à la fois. Sa phrase, un enfant va l'éclater en 5 ou 6 fois parce que le temps qu'il la tape, même s'il est très rapide, la personne à laquelle il s'adresse aura déjà reçu trois ou quatre réponses et elle aura déjà relancé sur autre chose ; du coup, sa phrase va arriver à plat, il va être décalé. Il y a une notion de honte par rapport aux autres qui joue un rôle important chez les enfants. C'est donc du style télégraphique, on découpe au maximum, on fonctionne par zones logiques : moi ce que j'en pense/c'est que/et ainsi de suite.

On oublie souvent « les contraintes » propres aux tchates : on ne peut pas parler deux ou trois minutes d'affilée ou faire comme à la radio, c'est-à-dire attendre et parler à son tour. Lorsqu'il y a un animateur de débat, ce qui est parfois le cas à Kazibao, on arrive à faire attendre certains et à distribuer « la parole », mais c'est rare qu'il n'y ait pas l'un ou l'autre qui s'immisce, perturbant ainsi le débat.

Quant au matériel utilisé (les mots, les smileys…) il évolue. Il faudrait regarder cela de plus près pour dire comment, mais les SMS ont certainement une influence. On peut noter le fait que, en privé (dans le cas d'un mail à l'animatrice par exemple), quand il s'agit d'un problème important, la syntaxe change ; les enfants font beaucoup plus attention à la façon dont ils écrivent. Ils s'embarquent parfois dans des formulations dont ils n'arrivent pas à se sortir, phénomène comparable avec des adultes qui s'adressent à quelqu’un d’une catégorie sociale supérieure.

Sur la nature du langage des chats, est-ce de l'oral écrit, ou l'inverse, la question n’a pas été tranchée. Mais pour Frédéric de Baillencourt, la barrière du texte écrit n'existe plus. Il indique que dans une tchate, il y a des moments où on sent que la tension monte, où plusieurs se mettent à harceler l'un des participants, comme dans la cour de récréation. Il insiste aussi sur le fait qu’il s’agit d'un langage spécifique, et que si les adultes qui l’utilisent se trompent, les enfants le font savoir, sans tarder, en termes vifs … Ce langage est le leur. Style et forme ne sont pas indépendants de ce que les enfants veulent se dire. Est-ce que ce type de communication a une influence sur le domaine scolaire ? Des enseignants craignent la confusion. On constate que les enfants attendent la fin de l'école pour venir discuter entre eux.

Qu'est-ce qui permet de  s’identifier ou de se démarquer à l'intérieur d'une tchate ? Qu'est-ce que ces rencontres instaurent comme relations et comment celles-ci évoluent-elles ? Certains sont très sceptiques et qualifient cette pratique des tchates de superficielle, d'illusoire ; on éviterait ainsi les rencontres réelles. D'autres y voient un enjeu important : il s'agirait de la projection d'un deuxième personnage, celui qu'on voudrait être ; ceux qui se découvrent un vrai talent de scripteur n'arrivent plus à se passer de cette notoriété acquise rapidement. N'y a-t-il pas alors un risque de schizophrénie ?

Au terme de cet atelier, deux distinctions de chats sont évoquées. « La différence entre le chat adulte et le chat ados, c'est la finalité ; il y a pour l'adulte la perspective de matérialiser des rencontres qu'on n'aurait pas faites dans la rue, dans un bar ». « Le chat adulte, c'est un bal masqué, le chat enfants leur permet de se créer des personnages et ils sont dans la peau de leurs personnages, et ils n'ont pas envie de faire tomber le masque tout de suite ; ce n'est pas juste pour perdre leur timidité ».

NDLR : Pour chaque atelier : un ou deux témoins ont présenté leur expérience, un animateur a conduit le débat succédant à cette présentation, un rapporteur a rassemblé en thèmes principaux les questions abordées lors du débat.

Pour citer cet article :  Baillencourt Frédéric De (2003). "« Tchater » avec des adolescents".  Actes des Quatrièmes Rencontres Réseaux Humains / Réseaux Technologiques.  Poitiers,  31 mai et 1er juin 2002.  "Documents, Actes et Rapports pour l'Education", CNDP, p. 27-35.

En ligne : http://edel.univ-poitiers.fr/rhrt/document542.php (consulté le 23/05/2017)

A lire aussi sur le même sujet

  • Un forum comme espace d’échange en DEUG. Par Jérôme Guerlotte.

    Lire l'article...

  • Usages de la communication électronique dans la communauté sourde. Par Virginie Torrens et Jean-François Sicot.

    Lire l'article...

  • « Tchater » avec des adolescents. Par Frédéric De Baillencourt.

    Lire l'article...

  • Messageries professionnelles. Par Michel Germain.

    Lire l'article...

n° 4

  • Frédéric De Baillencourt

    Webmestre, Kazibao.

    Tous ses articles

  • Edmond Bizard

    Enseignant-chercheur en sciences de l’éducation, Université de Poitiers.

    Tous ses articles

  • Jean-François Chazerans

    Enseignant en philosophie, Mission académique aux technologies de l’information et de la communication pour l’enseignement (MATICE), académie de Poitiers.

    Tous ses articles

  • Isabelle Guérineau

    Mission « Formation aux usages des TIC et TICE », Université de Poitiers.

    Tous ses articles

 

Université de Poitiers
15, rue de l'Hôtel Dieu - 86034 POITIERS Cedex - FRANCE
Tél.: (33) (0)5 49 45 30 00 - Fax : (33) (0)5 49 45 30 50
http://edel.univ-poitiers.fr/rhrt - rhrt@univ-poitiers.fr

Haut de page